Real Estate By Administrator 893 Views

Vous fondez une famille? Voici les villes les plus abordables au Canada

(EN) De nombreux facteurs peuvent faire d’une ville un endroit attrayant où vivre. L’un des plus importants, notamment pour les jeunes familles, est l’abordabilité.

Plusieurs facteurs ont une incidence sur l’abordabilité, tels que les coûts de logement, les taux de revenus et les types d’emploi disponibles. Voici un certain nombre d’indicateurs que vous pouvez utiliser pour éclairer votre choix, ainsi que le classement des villes au Canada pour chaque indicateur, selon les données de recherche et d’enquête de Statistique Canada.

Biens de consommation et services. Les indices comparatifs des prix entre les villes, produits par Statistique Canada, fournissent une estimation de la différence du prix d’un panier de biens, incluant les aliments, le logement, les transports et les vêtements, selon la ville. La moyenne combinée des villes est de 100, mais certaines villes affichent une cote inférieure. Les villes de Saint John (Nouveau-Brunswick) et Montréal affichent toutes deux la plus faible cote, soit 92, suivies de Winnipeg et de Charlottetown. Yellowknife et Toronto affichent les cotes les plus élevées.

Logements sociaux. Les stocks d’actifs relatifs au logement social et abordable de propriété publique sont bon un indicateur de l’ensemble des options offertes lorsqu’il s’agit de trouver un endroit où vivre. Par exemple, l’Ontario compte 127 064 logements sociaux et abordables publics, comparativement à 33 870 en Alberta et à 22 124 en Colombie-Britannique.

 Revenu médian des ménages. Pour avoir une idée juste de ce que vous pouvez acheter avec l’argent que vous gagnez, le revenu médian des ménages doit être envisagé dans l’optique du coût de la vie. Cependant, à elle seule, cette mesure est un bon point de départ pour estimer l’abordabilité. Le revenu médian des ménages au Canada était de 70 336 $ en 2015. Dans certaines villes, comme Montréal, Québec et St. Catherines–Niagara, il était inférieur à la moyenne nationale, alors que dans plusieurs autres villes, il était bien supérieur, dépassant même 90 000 $ dans certaines villes, dont Calgary et Edmonton.

Propriété résidentielle. La décision d’acheter ou de louer un logement a une incidence sur les finances du ménage, le degré de facilité à déménager, le choix de l’endroit et du type de logement, et sur d’autres facteurs importants relatifs à la manière dont les personnes vivent. Le taux d’accession à la propriété est le plus élevé dans les provinces de l’Atlantique, se situant à 76,4 %, soit bien au-dessus de la moyenne nationale de 67,8 %.

Consultez des rubriques portant sur d’autres sujets d’intérêt et découvrez pourquoi vous avez tout à gagner à participer aux enquêtes de StatCan à statcan.gc.ca/macommunaute.